Vita Nostra / Marina et Sergueï Diatchenko

Prix littéraires

Couverture livre Vita Nostra par Marina et Sergueï Diatchenko

Vita nostra brevis est, brevi finietur…
« Notre vie est brève, elle finira bientôt… »

C’est dans le bourg paumé de Torpa que Sacha entonnera l’hymne des étudiants, à « l’Institut des technologies spéciales ». Pour y apprendre quoi ? Allez savoir. Dans quel but et en vue de quelle carrière ? Mystère encore.

Il faut dire que son inscription ne relève pas exactement d’un choix : on la lui a imposée… Comment s’étonner dès lors de l’apparente absurdité de l’enseignement, de l’arbitraire despotisme des professeurs et de l’inquiétante bizarrerie des étudiants ?

couronne prix

Récompenses

Meilleur roman étranger – imaginales 2020

meilleure roman étranger – grand prix de l’imaginaire 2020

Meilleur roman fantasy traduit – prix elbakin.net

prix planète sf des blogueurs

Pour grands ados

⭐⭐⭐⭐⭐

Chaque critique ayant son système d’évaluation, la note sur 5 tente de refléter la côte générale du livre mais relève du seul barême du site.

« Impossible de rester indifférent […] les auteurs jouent avec la curiosité du lecteur comme on joue avec un chat […] aussi troublant que réussi. »

⭐⭐⭐⭐⭐

LA BIBLIOTHEQUE DERRIERE LE FAUTEUIL, Lire ici la critique complète

« Le roman […] tout en fascinant et ensorcelant le lecteur, le laisse dans une espèce de brume de questionnements. […] Une lecture déroutante et complexe mais tellement passionnante. »

⭐⭐⭐⭐⭐

AU PAYS DES CAVE TROLLS, Lire ici la critique complète

« Sous la forme d’un roman d’apprentissage empruntant au fantastique, Vita Nostra est une analyse profonde et symbolique de la métamorphose qui s’opère lors du passage à l’âge adulte. […] une réussite magistrale. »

⭐⭐⭐⭐⭐

L'EPAULE D'ORION, Lire ici la critique complète

« Le rythme est lent et on ne sait pas vraiment où les auteurs nous emmènent. Et pourtant […] je me suis laissée capter par cette expérience hors des canons standards […] Malgré tout, je n’ai pas aimé la fin, beaucoup trop nébuleuse […] »

⭐⭐⭐

Zina

LES PIPELETTES EN PARLENT, Lire ici la critique complète

« La ressemblance avec la saga Harry Potter reste superficielle […] On est face à la métaphore d’une adolescente en pleine mutation […] c’est sombre, inquiétant, mais rien ne peut arrêter notre lecture […] »

⭐⭐⭐⭐⭐

DEPUIS LE CADRE DE MA FENËTRE, Lire ici la critique complète

Autres infos

Editeur : L’Atalante

528 pages

Date parution : 24 octobre 2019.

Prix : 25,90 €

Lisez un extrait

(via feedbooks)

Chez un libraire près de chez vous ?

(via librairiesindependantes)